options de recherche
COLLECTIF EUROPEEN
D'EQUIPES DE PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE
date : 30 décembre 2011

Une journée dans une classe coopérative,
le désir retrouvé

 René Laffitte, Editeur : Matrice, 10/07/2002   EAN13 : 9782905642400

couvertureRésumé de Chapitre.com de  "Une journée dans une classe coopérative"

Le livre de René Laffitte, paru en 1985, était épuisé. Le voici, actualisé.

Les Editions Matrice ont en effet l'ambition de rééditer les "classiques de la pédagogie institutionnelle". Ce livre en est l'un des plus clairs.

Une journée, dans une classe coopérative "institutionnalisée", pour mieux saisir comment enfants et groupes retrouvent le désir d'apprendre et de grandir ? Car la pédagogie, l'école, la classe, ne sont qu'une longue traque du désir. Avec ce livre, le maître, comme le souligne François Tosquelles dans la postface, se révèle être un maître en sciences humaines. "Rien ne peut advenir sans désir. Les enfants, qui ont à dire, accèdent à la parole. Au pouvoir, aussi, quand l'institutionnalisation permanente leur permet d'agir sur leur vie d'écolier... Correspondance, journal, enquêtes : communiquer devient une nécessité. Le désir retrouvé, les écoliers apprennent... Pas aussi bien. Mieux." C'est ce que Fernand Oury écrivait pour la première édition. Là est la clé. Autant dans le désir d'école de l'élève que dans le désir du maître de faire l'école. Mais le désir, ça ne se décrète pas. Ca se construit en commun. Les structures, les groupes, l'inconscient, l'"institutionnel" : les techniques Freinet "fomentent" du désir, ajoutait Fernand Oury. "Faire" du désir ? La société y trouve son compte. On grandit sujet, mais responsable, on devient citoyen. L'école peut aujourd'hui aller jusque là.




Il n'y a aucun commentaire...