options de recherche
COLLECTIF EUROPEEN
D'EQUIPES DE PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE
date : 12 juillet 2010

L'Actualité de la Pédagogie Institutionnelle en Francilie
Collectif Européen des Equipes de PI . CEEPI. (Groupe Caus'Actes)
N°1 nov 2005

L'Atelier de Pédagogie Institutrice, n° 1
Depuis plusieurs dizaine d'années, des praticiens-militants du champ pédagogique, se réunissent une fois par mois à Paris**, soucieux d'élaborer ce qui, professionnellement, les travaille. Entre temps, ils organisent des stages, des rencontres avec d'autres praticiens, écrivent des monographies, éditent des livres et vivent leur vie.. Cette page porte témoignage.

Les Samedis de la P.I. année 2005/06

° 13h45/15h45 : évacuole. A partir de situations de terrain, reprise de ce qui achoppe ou réussit : recours, humour, paroles d'expériences.

° 16h/18h : atelier : écriture des pages de notre site internet ; explicitation et appropriation de l'histoire, des outils techniques, organisationnels et théoriques de la PI.

° Par ailleurs, fenêtres ouvertes.
En projet : présentation du livre de R. LAFFITTE " éléments de pi " avec le Dr Jean OURY ;
Poursuite des rencontres avec les mouvements PI.
Participation aux prochaines Rencontres inter-mouvements à La Borde.**


où ? -Locaux de l'AVVEJ, 43 bis rue de Hautpoul PARIS 19 (M°  OURCQ)
quand ? - l es 2ème samedis de chaque mois de septembre à juin.

Mini-Mono
" LAV'BO NON ! " ou la naissance de la loi

Paris. Une dizaine d'enfants sourds, classés irrécupérables  ; âge moyen 7 ans. Aucune langue -gestuée ou parlée-. La pulsion comme langage ; la violence comme unique décor. Aucun travail de "civilisation" n'a, visiblement, opéré. Nous parions que l'institutionnalisation du milieu peut y faire...

Dans un coin de la classe, un aquarium posé dans un lavabo. Deux poissons rouges inlassablement s'y poursuivent. Vie et mouvement, compagnons muets pour d'autres muets..Sur les murs, les lieux et moments forts de la classe sont nommés, affichés sur des cartons, ainsi que la date (aujourd'hui, avant, après) et le prénom de chacun de ces occupants de ce drôle de zoo. Et d'autres signifiants fondamentaux à disposition "oui, non ; d'accord ; responsable ; bientôt ; conseil ; etc. ".

Dépassant d'une tête, Didier, 14 ans d'imbécillité donnée en spectacle, passe son temps à manipuler la baguette magistrale pour provoquer dans le bocal à poissons des accélérations tourbillonnantes à grand renfort d'éclaboussures. Et advint ce qui devait arriver : l'un des deux poissons se retrouva sur le flanc, asséché, raide mort, à un retour de récréation.

Mort provoquée d'un être vivant, objet de soins familiers. Consternation générale. Marc, "responsable-poissons", se lève, blanc comme la craie qu'il saisit et trace d'une grosse écriture gauche au centre du tableau : LAV'BO NON ! Personne ne moufte. Didier y compris... qui, à partir de là, commença à entrer dans le groupe-classe

.Naissance, de la loi civile fondatrice, autour de laquelle se construisit, jour après jour, des années durant, cette classe. Barre d'arrêt à l'illimitation, changement de sens. Le sujet, hors de lui, cause et "fait loi". (1985 ).

LE CE.EPI

1974/78. Reconnaissant la place et l'œuvre des fondateurs Aïda VASQUEZ et Fernand OURY, refusant tout autant l'allégeance que le reniement, après un dur travail de distinction d'avec le Groupe d'Education Thérapeutique, des équipes s'organisent en Collectif, soucieuses de mettre en oeuvre la Pl non seulement avec des élèves mais également au sein d'une organisation s'en réclamant. Le conseil devient la clé de voûte du Collectif qui inscrit le politique comme étant sa surface de base.Un bulletin intérieur fait lien (132 numéros parus en 2005). Des ouvrages sont publiés  : Maintenant la PI, puis Collèges, faire face à la violence (épuisés). Des stages sont chaque année organisés.

En 2005, preuve est faite que les outils de la PI sont opérants aussi bien en classe que dans les groupes d'adultes peu soucieux d'exercice déguisé ou manifeste du pouvoir, de la suggestion, ou de fallacieuse non-directivité.

PARLER DU POLITIQUE et NON DE LA POLITIQUE

" Parler du politique et non de la politique, c'est indiquer qu'on parle des principes de la loi, du pouvoir et de la communauté et non de la cuisine gouvernementale.

Le politique est la rencontre de deux processus hétérogènes  :
- Le premier est celui du gouvernement. II consiste à organiser le rassemblement des hommes en communauté et repose sur la distribution hiérarchique des places et des fonctions. Je donnerai à ce processus le nom de police.
- Le second est celui de l'égalité. II consiste dans le jeu des pratiques guidées par la présupposition de l'égalité de n'importe qui avec n'importe qui et par le souci de la vérifier. Le nom le plus propre à désigner ce jeu est celui d'émancipation ".Jacques RANCIERE

LA BOITE A OUTILS·

Le métier en question,

1. Où : " où je mets les pieds, sur quoi je marche ? " : le milieu en questions ;

2. Quoi  : " qu'est-ce- que nous avons à y faire, maître et élèves, de notre place spécifique ? " : l'implication en questions ;

3. Comment  : " sur quoi prendre appui pour que ça passe ? " : la pratique (l'art et la manière) en questions.

D'où il ressort que le comment y parvenir serait la question (pédagogique) par excellence ?

" Ne restez pas seuls " F. OURY·

  • En ... 1994, nous avions réalisé et diffusé 2 numéros de " La Gazette de la PI " aux mouvements qui avaient participé à la Journée de la Neuville, afin de faire " trait d'union ". Faute de relais et de participation, nous avions remisé l'outil...
  • 14 février 2004  : à l'occasion des Journées de psychothérapie institutionnelle de LILLE , nous envoyions une lettre aux mouvements de pi repérés  :" Le Collectif francilien se propose, dans le cadre des Sam'dits de la PI qu'il organise mensuellement, d'accueillir une " figure de proue ", un représentant de chacun des différents mouvements de la PI. Un point de rencontre, un accueil, une tentative d'échanger sur des trajectoires, des engagements, des concepts, en toute simplicité et cordialité.(...) Vous êtes, d'ores et déjà, les bienvenus, si le cœur vous en dit. Merci de faire signe pour donner suite. "

C'est ainsi qu'en 2003 nous avons accueilli Maurice MARTEAU, en 2004 le groupe du 93 (Bruno ROBBES). Le prochain invité sera le groupe du 94 (F . IMBERT). Puis, peut-être les copains du PIG de Bordeaux  ?·

  • Courant février 06, une rencontre se profile entre les mouvements, à La Borde, à l'initiative des fondateurs du Groupe d'Education Thérapeutique originel (F. OURY) et de Jean OURY.

Le groupe Caus'Actes (ceintures noires) du Collectif PI Francilie"

"Un radeau, vous savez comment c'est fait : il y a des troncs de bois reliés entre eux de manière assez lâche, si bien que lorsque s'abattent les montagnes d'eau, l'eau passe à travers les troncs écartés. C'est par-là qu'un radeau n'est pas un esquif (...).

Notre liberté relative vient de cette structure rudimentaire dont je pense que ceux qui l'ont conçue ont fait du mieux qu'ils ont pu, alors qu'ils n'étaient pas en mesure de construire une embarcation.

Quand les questions s'abattent, nous ne serrons pas les rangs - nous ne joignons pas les troncs - pour constituer une plate-forme concertée. Bien au contraire. Nous ne maintenons du projet que ce qui du projet nous relie.

Vous voyez par-là l'importance primordiale des liens et du mode d'attache, et de la distance même que les troncs peuvent prendre entre eux. Il faut que le lien soit suffisamment lâche et qu'il ne lâche pas (...)Le radeau est le territoire métaphorique par excellence (...)."

Fernand DELIGNY

Si vous souhaitez recevoir régulièrement cette feuille, par écrit ou par mail , merci de nous faire signe Réalisé par : Michel EXERTIER ; Danièle CLAIRON ; Chantal FACCA ; Philippe JUBIN ; Philippe LEGOUIS :
Groupe Caus'Actes : caus.actes@laposte.net 75 rue De Lattre de Tassigny 91 700 SAINTE GENEVIEVE DES BOI S
Tél : 06.20.19.85.33 / 06 65 20 48 79
 



Il n'y a aucun commentaire...