options de recherche
COLLECTIF EUROPEEN
D'EQUIPES DE PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE
date : mai 2009

montage avec mots-étiquettes pour écrire 'Texte libre'

Image : Montage réalisé par l'épi de Caux, lors de la rencontre avec l'épi Mercredi de Francilie, en mai 2009

Pratiquer le texte libre : technique pédagogique ou prise de position politique ?

Le texte libre a aujourd'hui disparu des programmes comme technique de production d'écrit reconnue parmi d'autres. Cette disparition n'est pas due au hasard.
Entre les programmes de 2002 et ceux de 2008, ce n'est pas seulement le contenu qui change, c'est le modèle d'apprentissage qui est autre. La production d'écrit a fait place à la rédaction. L'utilisation de ce terme renvoie délibérément à son lot d'images surannées en imposant un modèle d'apprentissage. Le schéma bien connu est celui de la pédagogie de l'exemple. Le chemin est clair et balisé : apprenez d'abord à écrire correctement, après vous aurez le droit d'écrire.
Mettre en place la pratique du texte libre prend le contre-pied d'une dynamique d'apprentissage linéaire. C'est au contraire mettre en branle un mouvement de brassage des connaissances qui inscrit les cheminements d'appropriation individuels de la langue dans une dynamique d'essais, d'évolution et de consolidation.
Les textes officiels actuels ont également réduit la dimension citoyenne dans les apprentissages à l'application d'une « instruction morale ». A travers la volonté de contention des élèves c'est la dimension sociale d'une construction des savoirs qui est évacuée. Or la pratique du texte libre place justement les relations dans le groupe et à l'extérieur comme le moteur même de l'apprentissage. La production, la mise au point, l'édition et la diffusion de texte est un projet social où chacun peut s'entraîner dans le respect des autres. De même les récits de vie qui consistent à nommer, décrire ce qui entoure l'enfant : son milieu familial, environnemental semblent considérés avec la plus grande suspicion dans le discours officiel de l'éducation. Serait-ce parce qu'en temps de crise il est préférable de verrouiller l'entrée de la réalité sociale dans la classe ?
La pratique du texte libre s'appuie au contraire sur une considération de la parole des enfants comme une production unique et précieuse qui témoigne et construit leur personne.
Enfin dans son processus d'élaboration elle remet en question l'idée d'évaluation quand elle est sommative et analyse la performance. Ce que l'écriture de textes nous permet d'évaluer c'est l'évolution de l'écriture, l'amplification de ses champs d'investissement. C'est bien dans une continuité, dans une perspective progressive de l'évolution de la capacité à écrire qu'elle se situe. C'est cela, me semble-t-il, qui constitue la construction d'une véritable compétence.
Marc DECHAMPS

Textes écrits par le groupe 'épi de Caux' et présentés à l'épi mercredi  sur le thème du texte libre

Autres textes de réflexion ou de témoignage sur le texte libre en lien souvent avec une autre institution le "choix de texte" qui l'accompagne la plupart du temps

  • Le texte libre à l'école élémentaire, par Geneviève Naert, comment, pourquoi, mes difficultés, mes projets...
  • Comment travailler à partir d'un texte qui n'a pas été écrit pour être un objet d'apprentissage ?, réflexion à partir du chantier textes libres et choix et texte, chantier de l'épirénées en 2007
  • Pour ou contre le texte libre ? pourquoi mettre ou ne pas mettre en place le TL ds sa classe ? ... le oui gagne aux points
  • Trop de textes au choix de texte par Alexis Broudo
  • Texte libre et choix de texte dans une classe de maternelle MS/GS , par le biais du dessin libre... écrit par Mélanie Pagès
  • Pourquoi ne pas mettre en place le texte libre dans sa classe, bonnes ou mauvaises raisons ? par l'épirénées



Il n'y a aucun commentaire...


Texte libre
Pages liées :